Pierre Bérat

Engagé pour une droite ouverte, européenne, qui ne se désintéresse pas des Métropoles. Elu régional et municipal de Lyon jusqu'en 2020/2021.

Étiquette : Pierre Hémon

Un “modèle” pour quoi faire ?

Ce matin, sur les marchés de la circonscription, nous avons reçu la visite de Gérard Collomb et de Jean-Jack Queyranne, venant soutenir la candidate socialiste. Comme prévu, entre ces deux tours, les grands moyens sont mobilisés pour tenter de faire basculer à gauche la 4e circonscription. Cette “démonstration” s’accompagne d’un nouvel argument de campagne : il faut voter pour la candidate PS pour que le “modèle municipal” lyonnais puisse venir également inspirer l’Assemblée nationale. Rien de moins.

Cette nouvelle orientation stratégique est finalement assez logique. Le Maire de Lyon sait bien que pour emporter la 4e circonscription, le programme du PS, et ses mauvaises nouvelles, sont un peu courts. Pas sûr non plus que les petite manoeuvres pour tenter de susciter la division à droite suffisent. Alors on essaye de surfer sur le modèle municipal lyonnais.

Cela m’inspire les remarques suivantes.

Je vois mal en quoi ce modèle lyonnais va pouvoir permettre de faire face aux défis qui se posent à notre pays. En quoi ce modèle répond-il à la nécessité d’améliorer constamment la compétitivité de notre économie et de maîtriser le coût du travail, pour créer de l’emploi ? En quoi va-t-il permettre de peser pour que l’Europe soit plus protectrice ? En quoi permet-il d’affronter le défi énergétique ? En quoi permet-il d’inscrire notre système éducatif dans une dynamique de progrès, pour donner toutes ses chances à notre jeunesse ? En quoi permet-il d’assurer la défense des intérêts de la France dans le monde ? Voilà pourtant quels sont les enjeux des élections législatives. Il convient de ne pas se tromper d’élection dimanche prochain.

Ensuite, j’avais cru comprendre que le modèle socialiste lyonnais devait incarner un certain modérantisme. Force est de constater, à l’écouter, que la candidate de la 4e circonscription, Anne Brugnera, est une socialiste plutôt “traditionnelle”.

J’aimerais aussi savoir ce que pensent les électeurs Europe Ecologie Les Verts de cette nouvelle posture de campagne, ce parti venant d’être laminé, avec la frange rebelle du PS local, par ce modèle lyonnais. J’aurais aimé poser la question à Pierre Hémon, mais il ne faisait pas partie de la parade électorale ce matin.

Quant à ce modèle municipal lyonnais en lui-même, nous aurons l’occasion de revenir sur ses prétendus mérites dans les mois qui viennent. Je ferais cependant d’ores et déjà un commentaire. Comme la politique proposée par le PS au plan national, il s’agit de mesures de court terme, qui font “plaisir”, créent une ambiance, mais qui pénalisent le développement durable de la collectivité.

Les faits qui fâchent

P1040019Voici le texte de mon intervention lors du Conseil d’arrondissement du 8 juin 2010 sur le dossier de la résidence pour personnes âgées Constant.

“Le dossier du projet d’EHPAD Constant est temporairement dans l’impasse, et
contrairement à ce qui a été dit ou écrit par les élus responsables de la Ville de Lyon, ce n’est pas en raison d’un refus de financement par l’Etat mais parce que ce dossier a été mené par la Ville de Lyon avec légèreté, sans prendre les garanties nécessaires quant au financement.

Un courrier de Nora Berra, Secrétaire d’Etat chargé des aînés, vient de rappeler les éléments objectifs d’information sur ce dossier.

Il s’agit donc d’un raté politico/administratif municipal dont il faut bien comprendre les raisons :

  • Méconnaissance du quartier qui a conduit la Ville à supprimer une Résidence pour personnes âgées (RPA) pourtant parfaitement intégrée au tissu social,
  • Volonté de la Majorité municipale centrale et d’arrondissement de faire un coup politique, ce qui explique sans doute l’absence d’écoute et de concertation,
  • Rivalités politiques internes à la Majorité.

Mais c’est plus qu’un raté politico/administratif puisque les résidents de la RPA Constant ont durement subi cette situation.

Je cite Nora Berra : « Sachez néanmoins que je suis la première à regretter cette situation qui a nécessité de faire déménager des personnes âgées, souvent vulnérables, sans que les plus élémentaires précautions aient été prises en amont pour s’assurer du financement indispensable de l’Etat. »

La conséquence concrète nous la connaissons en effet : c’est le démantèlement et la fermeture de la RPA Constant, menés à marche forcée, avec des conséquences douloureuses pour les pensionnaires de cet établissement et leur famille. Avec cette fermeture, Montchat vient de perdre un équipement essentiel pour le Bien vivre en ville des seniors, mais aussi, plus largement, pour l’animation et la convivialité du quartier. Pourtant, les acteurs locaux et les élus d’opposition n’ont eu de cesse de vous alerter pour arrêter ce projet mal engagé. Et nous savons maintenant que l’EHPAD ne devrait pas ouvrir avant 2015.

Dans ce contexte, il me semble aujourd’hui urgent et opportun, en procédant avec méthode et écoute :

  1. D’interrompre la procédure administrative visant au déclassement de la RPA,
  2. D’engager le processus de réouverture de la RPA Constant, pour les années nous séparant de l’ouverture de l’EHPAD,
  3. De mettre à profit ces années pour étudier sérieusement le maintien d’un pôle RPA sur le quartier.
     

La Mairie du 3e est-elle aujourd’hui prête à travailler sur un tel projet ? Comme je l’ai indiqué il y a déjà longtemps, elle pourra compter sur notre soutien dans cette démarche. Constant ne peut rester une friche pendant des années, témoignant au quotidien des aberrations de la gestion de ce dossier.”

Le débat animé qui a suivi cette question a permis d’apprendre de nouveaux éléments sur ce dossier :

Thierry Philip, Maire du 3e, et Pierre Hémon, adjoint aux personnes âgées de la Ville de Lyon n’ont visiblement pas la même vision sur les résidences pour personnes âgées. Ce dernier a dit que les résidences avaient encore une utilité à Lyon. Thierry Philip a par contre remis en cause leur utilité, s’appuyant sur le fait que tous les pays du monde vont connaître un vieillissement de leur population… Je ne vois pas en quoi le vieillissement de la population en Papouasie enlève tout intérêt aux RPA dans notre pays…

Autre déclaration intéressante : Pierre Hémon motive son refus de rouvrir la RPA par le fait que pour une ouverture en 2015 de l’EHPAD, les résidents de Constant auraient de toutes façons du partir en 2011, donc cela ne vaut pas le coup de rouvrir la RPA. Il avance donc un délai de 4 ans pour la réalisation du projet. Comment se fait-il alors que la Municipalité ait annoncé une ouverture de l’EHPAD en 2013 alors que les résidents viennent de partir. Voici un délai opportunément élastique.

Enfin, pour contrer le propos des élus du 3e qui accusent Nora Berra de « punir » le 3e, alors qu’ils n’assument pas leurs négligences, on fera remarquer que l’Etat va financer d’ici 2012 l’extension du logement-foyer « Ma demeure » dans l’arrondissement.

2008 - 2022 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén