Pierre Bérat

Conseiller municipal de Lyon 3e, Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes

Étiquette : quai Augagneur

Le temps n’est pas à la réflexion mais à l’action !

Lors du Conseil du 3e arrondissement du 5 novembre 2019, la Maire du 3e et sa majorité LREM-PS-EELV-PCF a refusé le vœu que je proposais (voir ci-dessous) pour plaider pour une intégration de la partie 3e de Guillotière dans le projet d’extension de la vidéoverbalisation.

La raison invoqué par Catherine Panassier a été qu’elle préférait s’inscrire dans la démarche du groupe de réflexion qui a été mis en place pour solutionner les problèmes du secteur Guillotière et qu’elle souhaitait une approche plus globale. Elle a aussi souligné qu’il fallait bien distinguer dans ce secteur insécurité et sentiment d’insécurité. Par ailleurs, elle a dit que la Ville serait vigilante aux effets de transfert des problèmes sur les rues avoisinantes si la surveillance était renforcée sur Gabriel Péri. Mais les problèmes du secteur Montebello sont bien déjà réels et cela depuis des années !

Je ne comprends pas ce vote négatif sur ce vœu. A partir du moment où l’adjoint à la sécurité de la Ville de Lyon a annoncé l’extension de la vidéoverbalisation à Guillotière, indépendamment du groupe de réflexion, c’est bien le moment pour concrètement peser dans la mise en œuvre de ce projet et faire en sorte que le 3e ne soit pas oublié. Par ailleurs, dans la réponse de Catherine Panassier, il n’y a aucune assurance sur le fait que les caméras nécessaires existent bien côté 3e pour pratiquer la vidéoverbalisation dans toutes les rues sensibles…

Le Vœu que j’ai présenté :
“Depuis de nombreuses années, les habitants du secteur Mutualité/Augagneur subissent d’importantes nuisances, y compris la nuit, du fait de regroupements bruyants dans les rues, de stationnements sur la chaussée, à proximité de commerces aux larges amplitudes horaires. Les riverains n’en peuvent plus des incivilités permanentes et de situations sources d’insécurité.

Le 25 octobre dernier, l’adjoint au Maire de Lyon chargé de la sécurité a annoncé dans la presse le projet d’étendre à la Guillotière le dispositif de vidéo-verbalisation expérimenté en Presqu’île.

Afin que cette extension apporte une réponse à l’ensemble des problèmes, je vous prie de bien vouloir soumettre le vœu suivant au conseil du 3e arrondissement, dans le cadre de l’article 24 du règlement intérieur de notre assemblée.

VOEU

« Compte tenu des nuisances et incivilités subies par les habitants du secteur, le Conseil du 3e arrondissement demande que l’extension de la vidéo-verbalisation au quartier de la Guillotière intègre le secteur Mutualité/Augagneur dans le 3e arrondissement.

A cette fin, il demande à la Ville de Lyon, si cela est nécessaire pour assurer une couverture totale des rues, de compléter les équipements municipaux de vidéoprotection, sur le quai Augagneur et dans le secteur délimité par le cours Gambetta, la rue Jean Larrivé, la rue Aimé Collomb et le cours de la Liberté. »

Tout un symbole

Michel Havard et Pierre Bérat - Réunion de lancement Ensemble pour Lyon 3e
Michel Havard et Pierre Bérat – Réunion de lancement Ensemble pour Lyon 3e

Réunion de présentation de « 10 ans de mandat de Gérard Collomb » au Palais de la mutualité lundi dernier. De nouveau, la grosse artillerie de la communication pour promouvoir l’action municipale : animateur,  film branché, démocratie participative « maîtrisée », buffet… Mais au fait combien toutes ces actions de promotion nous coûtent-elles en tant que contribuables : réunions avec gros moyens de communication, Lyon Citoyen, numéro spécial « bilan de mandat » de Vision 3e …?

Bien que très professionnelle, la mécanique de cette « rencontre » avec les habitants s’est grippée par deux fois. Tout d’abord lorsque les nuisances nocturnes dans le quartier Mutualité/Augagneur, liées aux Berges du Rhône, ont été évoquées par de nombreux habitants qui n’en peuvent plus. Et dire que Thierry Philip annonçait il y a peu que les problèmes se réglaient dans le secteur. Bien sûr la réponse à l’exaspération a été classique : c’est l’Etat qui ne met pas à disposition suffisamment de policiers pour assurer la tranquillité. Mais la vraie question c’est  : est-ce que l’Etat doit assumer tous les projets mal maîtrisés lancés par les collectivités ?

Deuxième grippage avec le projet Part Dieu 2020. Gérard Collomb s’est lancé dans un exposé enflammé sur le projet : comme toujours on passe très vite sur les constructions de tours mais par contre on s’étend longuement sur les carrés d’herbe que l’on va créer ! Une allusion toutefois à l’un des projets de réaménagement lourd avec le devenir des constructions autour de la place de Milan à côté de la gare (« futur cluster d’affaires »). Le Maire de Lyon a alors parlé de la nécessité de réaménager un secteur avec des immeubles “pas terribles”. Manque de chance, l’un des occupants était présent et il a déploré que l’on parle ainsi de sa copropriété. Il a aussi dit sa consternation que les habitants du secteur n’aient eu aucune information « détaillée », déplorant, comme je l’avais fait, que les projets de tours soient dévoilés à Cannes, alors que les Lyonnais ne savent rien pour l’instant.

Le hasard a fait que l’association « Ensemble pour Lyon 3e » a été lancée quelques jours plus tard à deux pas de cette place de Milan. Tout un symbole tant cette « affaire » est significative des problèmes posés par la gestion municipale actuelle.

Moment très sympathique pour ce lancement de  l’association EPL 3e, en présence de Michel Havard ; des amis que l’on retrouve après quelques années et des personnes qui nous rejoignent. Cette association rassemble les élus municipaux EPL et tous les Lyonnais qui souhaitent travailler à un projet alternatif pour la Ville de Lyon. Je suis l’animateur pour le 3e arrondissement : n’hésitez pas à me contacter via la rubrique « Contact » de ce blog si vous souhaitez nous rejoindre.

Dès ce week-end, nous avons mené une première action avec la diffusion sur les marchés du 3e de notre bilan de la mi-mandat. Disons-le clairement, le climat est assez hostile à la « politique » du fait des affaires récentes. Mais en fait, après explication de notre démarche, j’ai surtout noté un intérêt pour les questions municipales et la vision de l’opposition sur le bilan de mi-mandat et pas mal de doléances. Bref, une présence de proximité très utile !

2008 - 2019 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén