Pierre Bérat

Conseiller municipal de Lyon 3e, Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes

Étiquette : radiation liste électorale

Tiens, tiens

 Il y a quelques semaines, lorsque j’avais posé le problème de cas de radiations abusives des listes électorales (voir Désinvolture 1), le Maire du 3e avait trouvé qu’il n’y avait pas lieu de s’inquiéter et que je “coupais les cheveux en quatre” ! Pourtant, nous avons vu fleurir cette semaine des affiches aux portes des écoles “Attention radiations des listes électorales”…

C’est donc que l’opération de radiation a dû être de grande ampleur !

Je me félicite que mon intervention suscite une communication améliorée sur le sujet, un peu moins administrative.

Une interrogation toutefois : pourquoi uniquement dans les écoles et pas dans les résidences de personnes âgées, à l’entrée des commerces… ?

Et une suggestion. L’affiche pourrait aussi mentionner : “il se peut aussi que vous ayez été radié même si vous n’avez pas déménagé, même si vous n’avez rien demandé” !

Désinvolture 1

Saisi par un habitant ayant connu la mésaventure, j’ai évoqué le problème des personnes radiées par erreur des listes électorales du 3e arrondissement lors du dernier Conseil d’arrondissement. Il se trouve en effet qu’à l’occasion d’une refonte “lourde” de cette liste électorale, des électeurs du 3e, n’ayant pas déménagé, ont été radiés de cette liste. Si personne n’est à l’abri de l’erreur, j’ai trouvé que les explications du Maire du 3e et de l’adjoint en charge, distanciées et minimalistes, traduisaient une certaine désinvolture. On parle quand même de l’exercice du droit de vote.

Je regrette tout d’abord que le problème soit évacué sur l’administration municipale. Il me semble qu’un Maire est responsable aussi de la bonne tenue de la liste électorale, pour que la démocratie puisse bien fonctionner. Les refontes sont bien sûr nécessaires pour actualiser la liste électorale. Mais le Maire doit veiller à ce que l’opération se déroule sans bavures.

Ensuite j’ai trouvé le “c’est pas bien grave, les personnes concernées n’ont qu’à se réinscrire” vraiment léger. On parle quand même de la radiation de la liste électorale. Il est quand même regrettable que ce soient des citoyens qui n’ont rien demandé, n’y sont pour rien, qui doivent supporter par des démarches supplémentaires les conséquences de ce qui apparaît comme un dysfonctionnement de la procédure. Il est vrai que pour certains élus qui pratiquent le nomadisme électoral, l’inscription fréquente sur la liste électorale peut apparaître routinière. Mais dans la majorité des cas, chacun cherche plutôt à limiter les démarches…

J’avais aussi attiré l’attention sur la teneur du courrier reçu par les personnes pour les informer de leur radiation : un courrier dans lequel il était difficile de comprendre les motifs de la radiation (et pour cause) et qui manquait d’informations pratiques sur la voie de recours. Il m’a été répondu : c’est un courrier sur une procédure administrative, il est logique qu’il soit dans un style administratif. Je ne partage pas cette logique. Il revient à la Mairie, en toute rigueur administrative, de rechercher la communication la plus efficace en cherchant à faciliter la vie des administrés. C’est ma conception du service public.

Que les personnes radiées par erreur soient 10, 100 ou 1000, il s’agit d’un problème sérieux à traiter et il faut en tirer des voies d’amélioration.

Maintenant, il reste surtout à souhaiter que des personnes concernées ne feront pas le choix de ne pas se réinscrire, par exaspération ou difficulté de mobilité. On connait l’enjeu de la participation citoyenne aux élections.

2008 - 2019 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén