Pierre Bérat

Engagé pour une droite ouverte, européenne, qui ne se désintéresse pas des Métropoles. Elu régional et municipal de Lyon jusqu'en 2020/2021.

Étiquette : résidence pour personnes âgées

Le promo-tour ne passe pas par Montchat

Vendredi dernier, le Maire de Lyon a organisé un voyage de presse dans quatre résidences pour personnes âgées pour promouvoir les travaux de rénovation qui y ont été menés. Accompagné des médias, Gérard Collomb a ainsi visité quatre Etablissements d’hébergement (EHPA) de la ville.

Heureusement que cette opération de communication ne s’est pas déroulée la semaine précédente ! Quand on sait comment Gérard Collomb a « mobilisé » la ville pour soutenir François Hollande dans le cadre des primaires, nous aurions pu craindre que ces visites en résidences pour personnes âgées soient fortement influencées…

Ce promo-tour n’est pas passé par Montchat… et pour cause. Non seulement la résidence pour personnes âgées du quartier, qui était une véritable institution locale, n’a pas été rénovée, mais elle a été fermée, ainsi que le foyer-restaurant. Ainsi, depuis maintenant de longs mois, c’est une « friche sociale » qu’a créé la Ville de Lyon rue Constant. Une friche qui peut constituer, avec l’Hôtel Dieu, l’Internat du Serverin, le village d’enfants de Bachat-Bouloud, quelques foyers-restaurants, un élément d’un circuit des ambitions perdues de la Ville de Lyon en matière de solidarité et de lien social.

Le site de la rue Constant est certes destiné à la réalisation d’un futur EHPAD, établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. Mais une question de bon sens demeure : pourquoi avoir démantelé dans l’urgence la résidence Constant, avec ce que cela a impliqué en termes de coupure de lien social pour les pensionnaires, alors que le site reste une friche ?

La version municipale « officielle », qui relève du classique « c’est la faute à l’Etat » qu’affectionne particulièrement la gauche, est de dire que le projet n’attend que le feu vert gouvernemental.

Il convient encore et toujours de rétablir la vérité et de rappeler que cette période de latence est liée à une mauvaise ingénierie du projet par la Ville : celui-ci a été lancé sans tenir compte du processus incontournable de décision collective, du fait de la diversité des institutions impliquées dans les EHPAD, en termes de missions, de responsabilités et de financement. Tous les projets envisagés dans les communes du Rhône ont ainsi fait l’objet d’un classement, en toute transparence, en fonction de critères de priorisation. Si les élus en charge, en Mairies centrale et d’arrondissement, avaient tenu compte de ce contexte, le dossier aurait été mieux défendu, son planning aurait été connu, et la résidence Constant aurait ainsi pu continuer d’offrir son service tant apprécié à de nombreux résidents pendant plusieurs années. Mais cela, il vaut mieux l’occulter dans un promo-tour.

Bon anniversaire ?

CP_210411

Jeudi dernier, Michel Havard, et les élus du groupe municipal « Ensemble pour Lyon » avons tenu un point presse à l’occasion du bilan de mi-mandat municipal (je vous conseille la lecture de la plaquette que nous avons réalisée à cette occasion) ; eh oui, cela fait déjà trois ans que Gérard Collomb et son équipe ont entamé leur deuxième mandat.

Le bilan que nous tirons est celui d’un mi-mandat loin du quotidien des Lyonnais, le Maire de Lyon étant visiblement très occupé par certains grands projets et sa notoriété parisienne. Michel Havard a évoqué la réduction  brutale des dépenses dans des domaines d’action essentiels d’une Ville, ce qui ne manque pas de se traduire par une dégradation du service aux habitants et de la qualité de vie en ville : fermeture d’écoles, absence d’anticipation en matière de restauration scolaire, fermeture de 5 résidences pour personnes âgées sur 23, réduction de l’encadrement de ces résidences, refus d’instruire les demandes de RSA dans les antennes solidarité… Michel Havard a aussi évoqué trois scandales : le scandale immobilier de la rue Grôlée, le scandale financier de la SACVL et le scandale historique de la reconversion de l’Hôtel Dieu. Il a enfin dénoncé une méthode solitaire et l’attitude méprisante à l’égard des oppositions et avis divergents, ce qui explique largement les problèmes et échecs constatés.

En matière de méthode, j’ai évoqué les interrogations qui peuvent être les nôtres quand on constate comment sont engagés ou menés de grands projets d’urbanisme :

  • J’ai d’abord évoqué le projet de la « Confluence », son manque de cohérence avec notamment les difficultés d’accessibilité actuelles, qui seront encore beaucoup plus fortes dans quelques semaines. Je suis pour ma part très surpris de voir combien l’approche de l’aménagement d’un nouveau centre de ville a été déficiente à Lyon, ne serait-ce qu’en comparaison avec ce qui peut s’engager par exemple à Grenoble (municipalité PS, on ne pourra donc m’accuser d’esprit partisan). Lors de la dernière Commission permanente du Conseil régional, nous avons approuvé une convention cadre relative à l’aménagement du projet Presqu’île GIANT, convention à laquelle la Région est partie, avec toutes les collectivités iséroises concernées, les transports en commun de Grenoble, les futurs occupants du site (enseignement supérieur, équipements de recherche…). Nous sommes ici bien éloignés de la méthode lyonnaise pour Confluence.
  • Deuxième fait significatif du problème de méthode : une nouvelle phase de développement de la Part-Dieu a été lancée, prévoyant de multiples projets de démolition, construction pour développer l’offre disponible en locaux d’activité, autour de la gare Part-Dieu ; un projet qui prévoit également à court et moyen terme la réalisation de plusieurs nouvelles tours ? Où ce projet d’ampleur, fortement structurant pour la Part-Dieu et ses quartiers voisins du 3e, a-t-il été dévoilé par le Maire de Lyon : au Conseil du 3e, lors d’une réunion publique, devant les conseils de quartier concernés ? Pas du tout, c’était à Cannes, dans le cadre du salon immobilier MIPIM. Mais peut-être était-ce de la démocratie participative tournée vers les Lyonnais ayant la chance de disposer d’une résidence secondaire sur la Côte d’Azur !

Pour découvrir la plaquette « bilan de mi-mandat » du groupe Ensemble pour Lyon, cliquez ici.

2008 - 2022 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén