Pierre Bérat

Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes, Citoyen engagé de Lyon 3e

Étiquette : tramway Feuillat

Et encore des promesses non tenues (omissions IV)

Un dernier billet pour rappeler encore des promesses non tenues par Thierry Philip ; il ne marque pas pour autant la fin de notre série sur le vrai bilan de la Mairie PS du 3e arrondissement. Nous le poursuivrons dans les prochaines semaines avec d’autres aspects de notre vie municipale.

Je reviens donc encore sur l’autojugement du Maire du 3e arrondissement sur ses promesses de campagne “on a presque tout fait et même plus”.

Dans ce “presque”, on trouve un certain nombre de projets promis en matière d’animation et de vie culturelle. Certes, sur ces sujets, la Gauche sait “faire de la mousse”, persuadée qu’elle-seule est en mesure de porter une ambition culturelle… Nos conseils d’arrondissement ressemblent ainsi parfois à la réunion d’accueil dans un club vacances, quand les GO vous présentent les activités de la semaine. Je l’ai fait remarquer au Premier adjoint lors du dernier Conseil, et il n’a pas apprécié, m’accusant de dénigrer l’action culturelle. Agir en matière culturelle, c’est bien, glauser, on peut s’en passer. Mon propos était juste de faire remarquer qu’avant de présenter dans le détail la programmation culturelle, il y avait d’autres sujets à traiter dans une assemblée délibérante, comme les questions de sécurité, de transport, de fermeture de résidences pour personnes âgées… Mais bon, c’est comme cela, il faut se pamer devant les réalisations culturelles de la Mairie d’arrondissement. Il y a pourtant à dire. Ainsi, on peut se demander où sont passées les promesses en la matière : le projet de Salon de l’art, de festival inter-culturel de spectacle vivant, l’installation d’oeuvres d’art sur l’espace public, mais aussi la promesse d’extension de la Maison pour Tous (Salle des Rancy), dans un secteur pourtant en mutation en termes d’habitat.

En matière de déplacements également, deux projets pourtant à forte orientation “développement durable” resteront des souvenirs de campagne électorale : la station de tramway de la rue Feuillat, qui aurait pourtant vocation à desservir plusieurs établissements scolaires et d’apprentissage, et la navette TCL de Montchat, qui faciliterait les liaisons entre le centre de Montchat et les lignes fortes Métro et Tram se trouvant en périphérie du quartier, tout en facilitant grandement les déplacements des personnes âgées. On nous répond qu’il faut bien étaler les projets compte tenu des contraintes financières. Rappelons que des projets non prévus ont été dans le même temps lancés au cours de ce mandat par le SYTRAL.

En matière de cadre urbain, la encore, dans le “presque tout réalisé”, on trouve des oublis qui ne sont pas des broutilles. On nous avait ainsi promis la rénovation de la place du Château, celle de la place Guichard en synergie avec une rédynamisation de la rue de Créqui, et encore la mise en valeur de l’entrée Guillotière/Paul Bert….

Comme je l’ai indiqué en introduction, la série continue. A venir dans quelques jours : c’est quoi cette concertation ?

Urbanisme désordonné

PB120011

Dossier important lors du premier Conseil d’arrondissement de l’année avec le lancement de la réalisation d’une bibliothèque municipale pour le 3e Est. Projet attendu, il a été approuvé à l’unanimité par le Conseil. Ce dossier a néanmoins permis de déplorer une fois de plus que l’aménagement du tènement RVI souffre d’un défaut de démarche urbanistique.

Cette nouvelle bibliothèque municipale sera implantée en rez-de-chaussée d’un nouveau programme de logement social, avenue Lacassagne, en bordure Nord du tènement RVI. Cette bibliothèque était attendue, pas forcément sur le tènement RVI, puisque le programme de la liste PS prévoyait plutôt une école. Mais quoi qu’il en soit, c’est un équipement très utile pour le 3e arrondissement Est.

Que penser de sa localisation ? J’ai eu quelques interrogations à la lecture du rapport, car il est mentionné plusieurs fois que cette bibliothèque permet une optimisation de l’opération foncière. Soit, mais le plus important il me semble c’est qu’elle réponde au mieux au besoin des habitants de sa « zone d’attractivité » sur Montchat, Sans Souci/Dauphiné et Villette/Maisons neuves. Cela veut dire une bonne complémentarité avec la bibliothèque du Foyer de Montchat et une bonne desserte en transport en commun. En la matière, l’équipement sera un peu loin du métro et le manque d’une station de tram rue Feuillat se rappelle à notre souvenir !

Ce dossier a été l’occasion d’une grande première ! C’est la 1ère fois que le Conseil d’arrondissement pouvait voir le plan d’aménagement du tènement RVI. Incroyable mais vrai ! Des plans avaient circulé ici ou là, mais le Conseil d’arrondissement n’a jamais discuté du plan d’aménagement, malgré l’importance de cet aménagement. C’est avec plaisir que j’ai constaté que nous avions été entendus sur un point : le futur jardin n’est plus enclavé au milieu du tènement, mais il est « pour l’instant » positionné au Nord-Est. Par contre, il est prévu de construire un immeuble de logement social (celui qui accueillera la bibliothèque) en façade de l’avenue Lacassagne, entre cette avenue et le jardin. C’est, il me semble,  une erreur urbanistique importante, car cela va renforcer l’effet « tunnel » de Lacassagne, privant d’une opportune ouverture sur un espace de nature… Je l’ai souligné lors du Conseil.

Cela aurait au moins mérité que l’on en discute avec les habitants. Mais l’aménagement des tènements RVI/Merck, c’est ça : ni concertation, ni vision urbanistique. On aménage au fur et à mesure, en fonction des « opportunités » et des « coups » que l’on peut faire, et on présente le plan de ce qui va être réalisé. Un beau cas d’école pour des étudiants en urbanisme pour illustrer les erreurs de méthode à éviter. Pour ma part, je crois que tout cela aurait mérité un vrai projet participatif de définition d’un nouveau quartier.

2008 - 2020 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén