Pierre Bérat

Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes, Citoyen engagé de Lyon 3e

Étiquette : UMP Page 2 of 3

Le 3e au coeur de la petite histoire !

PA020079Le 3e bien placé dans l’actualité pendant 36 H (35 H ?) ? C’est en effet dans son Palais de la mutualité que se sont déroulées les (âpres) négociations précédant la fusion des listes régionales rose, rouge et verte ! Je suis sûr que certains faisaient le rêve d’un nouveau Front populaire pour le 2e tour des régionales. Las, c’est surtout une ambiance IVe République qui a baigné cet agréable lieu de notre cher 3e arrondissement ! Comme dans les années cinquante, quand les journalistes attendaient de savoir si une combinaison des forces politiques allait enfin permettre de donner un Gouvernement à la France, chacun attendait aujourd’hui de savoir si nous aurions une liste rose-rouge-verte pour le 2e tour des élections.

Comme prévu, il a fallu batailler pour se partager les places sur la liste et les futurs postes de Vice-président. Assez logique, compte tenu du faible score de la liste PS : une 2e position (derrière l’UMP), avec 25 %, pour une liste conduite par le Président sortant du Conseil régional, qui a pourtant bénéficié d’une large médiatisation ! Pas terrible ! On comprend que les alliés aient fait monter les enchères. On attend maintenant de connaître l’addition, qui nous sera présentée avec le programme « patchwork » qui va résulter de la fusion : quels gages symboliques auront été donnés aux Verts et au Front de gauche, quels projets auront été sacrifiés ? Nous le saurons bientôt dans le magnifique document « arc-en-ciel » qui ne va pas manquer d’apparaître. Espérons que les Rhônalpins prendront le temps d’analyser les promesses et les non-dit.

Ce que nous connaissons par contre, c’est la composition de l’exécutif de la Région en cas de victoire de la gauche : 8 vice-présidents socialistes, 6 verts et 1 communiste. Cela promet ! Et les radicaux de gauche au juste ?

Régionales : de Montpellier à Lyon

Alors ces élections régionales ? Non le titre n’annonce pas un scoop relatif à un parachutage. Simplement une introduction à deux sujets relatifs à ces élections, mais sans lien entre eux.

Montpellier car le PS vient d’ouvrir la voie au controversé Georges Frêche pour conduire sa liste en Languedoc-Roussillon. Que dire ? Cette décision est plutôt désolante. Elle n’est en plus pas courageuse puisque cette liste n’aura pas l’investiture officielle… mais ne se verra pas opposer non plus de liste investie. Bref, un soutien sans le dire clairement. Qu’en conclure ? Faut-il considérer que c’est la contribution du PS au débat sur l’identité nationale ? Je croyais que ce débat n’intéressait pas le PS.

Et en Rhône-Alpes, quoi de neuf ? Françoise Grossetête nous invite samedi prochain à un second forum populaire, pour échanger sur le projet de la liste UMP. Après le premier forum de Sassenage, cette manifestation traitera de la vie quotidienne au cœur des enjeux régionaux. Pour y participer, voici les infos.

C’est parti !

PB210116

Ce week-end a marqué une nouvelle étape majeure de la campagne des élections régionales : les personnalités qui conduiront les listes pour l’UMP ont été officiellement désignées. A cette occasion Nicolas Sarkozy a souligné les enjeux de ces élections pour le pays.

Le Conseil national de l’UMP a ainsi confirmé hier que la liste Rhône-Alpes serait conduite par Françoise Grossetête, choisie par les militants lors de primaires, et qui avait déjà mené la liste UMP  à la victoire lors des dernières élections européennes. Dans le Rhône, Nora Berra, Secrétaire d’Etat aux aînés et Philippe Meunier, député de l’Est lyonnais, formeront un binôme offensif ; un binôme de quadras qui constitue un signal fort.

A l’occasion de ces désignations, Nicolas Sarkozy a souligné les enjeux de ces élections régionales. Dans la France d’aujourd’hui, les Régions ont un rôle clé à jouer pour préparer l’avenir du pays et de ses territoires, en termes de développement durable, de compétitivité, de création de richesses et de solidarité sociale et territoriale. Voilà pourquoi, en complément des aspects régionaux et locaux, ces élections seront un moment de choix sur une vision politique de l’avenir du pays, ainsi que sur la cohérence des majorités qui auront à prendre en charge le devenir de nos régions. Il a aussi opportunément rappelé que la majorité devait s’engager dans cette campagne avec fierté et fidélité à ses valeurs.

Le week-end dernier à Sassenage en Isère, le premier forum régional de la campagne avait permis de premiers échanges sur la région de demain. J’en ai notamment retenu deux éléments de synthèse : Rhône-Alpes doit affirmer un leadership en Europe en matière d’innovation mais en ayant le souci du retour pour les Rhônalpins de ce leadership comme l’a souligné Nora Berra en référence aux services à la personne. Il faut aussi  « régénérer » une fierté rhônalpine, mais une fierté qui se fonde sur ses divers territoires, qui sont sa richesse.

Et encore du débat !

Je poursuis dans mon apologie du débat ! Mais sur des sujets nationaux, voire encore plus larges. Je vous conseille ainsi de venir débattre mercredi sur les lois bioéthiques, et je vous signale (étant partie prenante je ne peux aller au-delà) un autre débat samedi matin sur le Grand emprunt.

 

Voici les éléments d’information sur le premier débat :

 

Mercredi 14 octobre 2009 à 20h

 

Lieu : Le Loft du Goethe Institut – 18 rue François-Dauphin – Lyon (2°)

 

Les lois de bioéthique :

quels enjeux pour quelle humanité ?

 

conférence-débat animée par François-Nicolas d’ALINCOURT

Journaliste à RCF

 

Je connais bien les organisatrices de la soirée. Je sais qu’elles l’ont bien préparée, avec des intervenants pointus qui permettront des échanges approfondis sur les complexes questions bioéthiques. Ce débat devrait constituer un prolongement à l’intéressante réunion qui s’était tenue à Caluire il y a quelques mois.

 

Pour ce qui est du débat sur le Grand emprunt, il interviendra sous forme de « P’tit Dej Populaire » de la Fédération UMP du Rhône :

 

Le Grand emprunt national : inventons la croissance de demain !

Un grand emprunt pour quoi faire ?

Quels investissements prioritaires faut-il financer ?

 

Samedi 17 octobre à 8h30

 

Brasserie Les Arcades – 15 Place Louis Pradel – Lyon 1er

 

 

N’hésitez pas à me poser des questions avant ce débat pour que nous puissions en tenir compte dans la préparation : vous pouvez le faire sur mon blog, via les commentaires ou en m’adressant un mail confidentiel via « contact ».

Un grand emprunt pour quoi faire ?

Vous en avez un peu marre, en cette rentrée, du jeu du « je t’aime moi non plus » entre verts, roses, rouges et oranges ? Vous avez aussi un désir d’avenir, mais le projet « La France comme on l’aime » du néo-populisme ségolénien vous semble un peu court.  Venez débattre et échanger sur un sujet d’importance, le projet de Grand emprunt national.

 

Dans le cadre de la permanence ouverte de Dominique PERBEN, j’aurai le plaisir de lancer et animer un débat de la 4e circonscription UMP sur le Grand emprunt national : pourquoi un grand emprunt, un grand emprunt comment, un grand emprunt pour financer quels investissements d’avenir ?

 

Nous aborderons aussi le sujet de la Contribution Climat Energie.

 

Venez nombreux :

Le jeudi 24 septembre à 19 H

Permanence de Dominique PERBEN

Député du Rhône

116 rue Cuvier

Lyon 6e

Sur le sujet, le site des députés UMP

2008 - 2021 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén