Fév 07

Suite à des “bruits” circulant dans le secteur, j’ai interrogé le Maire du 3e lors du Conseil d’arrondissement du 13 septembre 2011 ; il m’a été confirmé que ce projet d’aménagement provisoire ne se ferait finalement pas. Etonnant puisque le projet avait été voté au Grand Lyon en février. Les vérités d’hier ne sont plus celles d’aujourd’hui…

Et une page de plus qui s’écrit dans le grand livre de la « non concertation » dans le 3e arrondissement. Le Conseil du Grand Lyon va en effet examiner ce lundi soir un projet d’aménagement de la place de Francfort, entrée Est de la Gare Part-Dieu ; un projet ficelé sans que les habitants aient pu donner leur point de vue. Moi-même, élu du 3e, je ne suis au courant que grâce à ma collègue Laure Dagorne, élue du 7e et du Grand Lyon, qui a eu le réflexe de m’en parler… C’est sans doute cela une bonne gouvernance métropolitaine !

En quoi consiste ce projet ? Il est la conséquence de la réorganisation du pôle d’échange intermodal autour de la gare Part-Dieu. Concrètement, il est rendu nécessaire par l’arrivée des lignes de trolleys C1 et C2 à l’Est de la gare début 2012 (ces lignes feront alors une boucle autour de la gare). Ces nouvelles lignes obligent à relocaliser la station de taxis. La place de Francfort va donc faire l’objet d’un réaménagement pour y rassembler une station de taxis, la gare routière, la dépose-minute Est. Il s’agira d’un aménagement transitoire (pour 8-10 ans quand même), dans l’attente de l’urbanisation définitive de la place de Francfort. Coût du projet : 2,5 millions d’euros.

Revenons aux points de vue des habitants du 3e : les personnes extérieures à l’arrondissement diraient sans doute que l’on parle d’un espace « de centralité » qui n’a rien à voir avec un lieu de proximité. Ce serait mal connaître les réalités. Certes, la place de Francfort constitue l’une des entrées de la gare Part-Dieu ; c’est le premier ou le dernier aperçu de Lyon qu’ont de nombreux visiteurs. Cela justifie effectivement un traitement adapté de cet espace. Mais c’est aussi, pour des raisons historiques et d’usage, un lieu faisant partie intégrante du quartier Villette Paul Bert. L’histoire, c’est celle d’un lieu de vie locale avant la création de la gare. Je me rappelle d’ailleurs les débats parfois vifs concernant la dénomination place de Francfort ; c’était le choc des logiques de rayonnement et de proximité. Quant aux usages, cette place est traversée chaque jour par des centaines d’habitants du 3e pour rejoindre la gare, le centre commercial ou le 3e Ouest ; un cheminement vers la Part-Dieu que l’on sait problématique. Cette place, avec l’immeuble de la MAJO (plutôt réussi d’ailleurs) peut aussi redevenir un lieu de vie de quartier. Bref, autant de raisons qui font que, bien évidemment, la concertation locale était nécessaire. On sait ce qu’elle a pu apporter par exemple pour l’aménagement du Parc Jugan.

L’un des points qui me préoccupent particulièrement est celui des conséquences de l’aménagement pour la circulation. Le nouvel aménagement va faire que les taxis accéderont à leur nouvelle station par la rue Flandin, une rue déjà saturée comme chacun le sait. C’est tout le secteur qui souffre régulièrement de la congestion de la rue Flandin (rond-point Bonnel/Villette, avenue Pompidou, rues d’Aubigny et Paul Bert…). La qualité de vie s’en ressent grandement. Autre point : comment l’aménagement va-t-il s’articuler avec les nouveaux itinéraires cyclables ? Bref, les élus d’opposition et les habitants du 3e ont des choses à dire et une qualité de vie à promouvoir dans le secteur. On aimerait que la perspective « Part Dieu 2020 » le prenne en compte et que les Maires de Lyon et du 3e comprennent enfin (et pas seulement dans les discours) qu’il y a des gens qui vivent autour de la Part Dieu.

Je tiens à disposition des personnes intéressées les documents de présentation du projet (contactez moi via la rubrique « contact »).

écrit par Pierre BERAT \\ tags: , , , ,