Pierre Bérat

Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes, Citoyen engagé de Lyon 3e

Tènement RVI : l’opportunité perdue

La nouvelle équipe municipale du 3e arrondissement a confirmé la réalisation, sur le vaste tènement RVI, de locaux de formation, de logements, d’un espace vert de 6000 m² et sans doute d’une nouvelle école. Ce programme est conforme à ce qui avait été annoncé par le Maire de Lyon fin 2007 et aux annonces électorales de la liste Aimer Lyon.

 

Même si cette liste a gagné les élections, il me semble très important dans les semaines qui viennent de rappeler qu’avec un tel projet, qui va maintenant se traduire dans la programmation budgétaire, la ville manque une formidable opportunité.

 

Qu’est-ce que le tènement RVI ?

  • C’est le plus grand terrain encore disponible dans la ville : 43 000 m² qui sont disponibles pour des aménagements, entre la rue Feuillat, l’avenue Lacassagne et la rue du Professeur Rochaix.
  • C’est un lieu chargé de mémoire pour de nombreux habitants, du fait des activités industrielles qu’il a accueillies.
  • C’est aussi un lieu de création artistique du fait de son utilisation ces dernières années.
  • Sous l’angle moins favorable, c’est aujourd’hui un espace de transition entre plusieurs quartiers (Montchat, Sans Souci, Monplaisir), et il faut bien le dire, qui manque un peu de convivialité. Le secteur s’est pourtant très fortement densifié, avec de nombreuses constructions d’immeubles. Il s’agit donc d’un espace clé du 3e qui a fortement besoin de respiration et d’équipements de loisirs.

 

C’est pour toutes ces raisons que le projet de l’équipe municipale est à mon sens une erreur majeure. Il ne s’agit pas de contester la réalisation d’équipements de formation qui sont bien sûr tout à fait intéressants et nécessaires, notamment puisqu’il s’agit d’établissements renommés de formation professionnelle. Est-il toutefois opportun d’utiliser 85 % de la surface restante du tènement RVI pour les y concentrer ? Sans doute pas, d’autant plus qu’il y a d’autres terrains qui pourraient être utilisés à proximité (cf. le tènement Merck angle Lacassagne / Feuillat).

 

Il est ainsi possible de construire une partie des équipements de formation sur le tènement RVI, et d’autres bâtiments sur des terrains à proximité, pour garder une plus grande partie du tènement pour des activités de loisirs qui profiteront aux habitants du 3e. C’était tout le sens de notre projet pour le site, avec l’idée du centre nautique (voir la présentation de ce projet dans « Vidéo de campagne » en page d’accueil du blog). Nous pouvons en effet faire de ce terrain, un nouveau cœur pour l’arrondissement, offrant espaces verts, de loisirs sportifs et culturels et de détente.

 

En consacrant 85 % de la surface à des établissements de formation, songez à ce que sera cet espace pendant la période estivale : une vaste zone déserte !

 

Le nouveau Maire du 3e arrondissement donne un objectif « Urbain »  à son action « afin de modeler un nouveau visage sur le 3e » (Lyon citoyen de septembre 2008). Le futur aménagement du tènement RVI constitue une drôle d’entrée en matière !

 

Il faut aussi souligner que le projet de l’équipe municipale pose un problème de concertation. Certes, encore une fois, le résultat des urnes est là. Est-il pour autant normal qu’un tel projet ait été lancé sans concertation fin 2007, et se poursuive ainsi, sans même prendre en compte les avis exprimés par les conseils de quartier ? Nous avons ainsi appris lors du conseil d’arrondissement d’octobre, que la concertation se limiterait au futur espace vert, et peut être, à une éventuelle piste cyclable.

 

Ne serait-il pas « normal » et opportun d’entendre les habitants du 3e, et notamment les « voisins » du tènement, sur leurs attentes vis-à-vis de ce site d’exception ? Certains auraient-ils peur de l’expression populaire et de son bon sens ?

Précédent

La rue Garibaldi “nouvelle” ne peut pas attendre encore 6 ans

Suivant

On a tout essayé… mais pas trop !

14 Comments

  1. Séverine

    J’habite à proximité de la friche RVI et je rêve de voir un stade nautique qui soit accessible à des horaires adaptés à ma vie de famille.
    Je n’arrive pas à emmener mes filles à la piscine Garibaldi ou Antoine Charial.
    Que pensez-vous de l’idée d’organiser un référendum d’initiative populaire pour prendre véritablement en compte l’opinion des citoyens du troisième arrondissement concernant le devenir de cet espace ?

  2. Marc

    Il me semble tout à fait regrettable que les élus ne soient pas capables de prendre en compte les bonnes idées de quelque bord qu’elles émanent même si elles ne sont pas en parfait accord avec le programme électoral proposé. La
    population Est du 3ème était très intéressée par l’idée d’un centre nautique sur la friche RVI et il aurait été de bonne pratique démocratique de consulter les conseils de quartiers et les habitants avant de prendre une décision qui engage l’avenir pour longtemps. Mais peut-on attendre plus que des paroles de l’équipe actuelle lorsqu’il s’agit de démocratie ??

  3. admin

    Séverine, je pense que le devenir de la friche RVI est un sujet suffisamment fort pour justifier un référendum local. C’est vrai que le référendum local défini par la loi est une procédure assez lourde. Mais la Ville devrait au moins réaliser une large consultation honnête des habitants, comme cela avait été le cas dans la Presqu’île il y a quelques années à propos du projet de création d’une zone 30 km/h. S’il y a un projet qui le mérite, c’est bien celui là. Pierre Bérat

  4. Martin

    Je lis vos commentaires et à aucun moment, on ne parle des créateurs qui font vivre ces lieux, ce ne sont pas des inactifs mais bien des créateurs, des entreprises, des artisans d’art, des associations qui ne trouveraient pas de lieux ailleurs. Beaucoup ont besoin de grands espaces pou construire des décors. Il est indispensable de ne pas en tenir compte. Sous prétexte d’écroulement, on nous déménage. Comment peut-on se proposer ville de la culture quand on n’ignore les artistes. On préfère se donner les moyens de construire des musées peu fréquentés suivant un ordre établi qui satisfait une population embourgeoisée à qui on dicte des choix : ce qu’il faut apprécier ou pas.

    ivre ces lieux. Ce ne sont pas des jeunes désoeuvrés mais bien au contraire des actifs, des entreprises

  5. Clarisse Robillard

    Dans le programme du candidat Collomb , il était annoncé un “plan piscine :
    trop fort, trop sport” ! Toutes ces promesses viennent de tomber à l’eau…
    Y’ en a marre de parcourir toute la ville pour faire trempette !
    Votre projet de bassin nautique sur la friche RVI était chouette parce qu’il faut dire que seulement deux piscines ( Garibaldi et Charial ) sur un arrondissement
    autant peuplé qu’une petite ville ( 85 000 habitants) c’est pas terrible !!!
    Faites un référendum s’il vous plait.

  6. admin

    Et encore Clarisse, peut-on vraiment parler de deux piscines quand on connait la difficulté d’accéder à Charial en tant que particulier ? Et puis Garibaldi et Charial sont des piscines couvertes, donc ce n’est pas une vraie réponse pour les besoins de loisirs l’été. Bref, bien d’accord avec vous.
    Pierre Bérat

  7. Altercitoyen

    Martin ne soyez pas naïf ! Ne vous attendez pas à lire des propos sur la culture urbaine sur le blog d’un politique représentant la droite sarko-populiste.

  8. Jean-Paul

    Il y a déjà une grande quantité de logements récents dans cette partie du 3ème.
    Par chance nous disposons aussi de pas mal d’espaces verts à proximité.
    Ce qui manque, assurément, c’est bien un centre nautique ouvert à tous.
    Je soutiens donc cette idée et celle d’un référendum pour la faire valoir .

  9. admin

    Altercitoyen, bonne nouvelle, vous avez gagné le double premier prix de la caricature et du cliché !
    Pierre Bérat
    PS : un conseil, lisez bien avant de dégainer !

  10. Stéphane Guilland

    Je t’ai dit l’autre jour entre deux portes que je passais régulièrement sur ton blog…en voici la preuve!
    En tant que citoyen, je te rejoins complétement sur le problème de méthode…la concertation ne doit pas rester virtuelle.
    En tant qu’élu du hutième,je ne peux qu’être vigilant quand au devenir de la friche RVI… Monplaisir n’est qu’à deux pas…et l’impact (positif comme négatif…) d’un aménagement de cette ampleur ne s’arrétera pas aux limites de l’arrondissement;
    à suivre donc…

  11. Elisabeth

    Comme d’habitude Collomb fait semblant de concerter et décide tout seul… et ça fait plus de 7 ans que ça dure (ex. les berges du Rhône) ! Encore une belle occasion loupée !

  12. admin

    A Stéphane Guilland,
    Cher collègue du 8e, effectivement, je pense que le développement du secteur RVI doit aussi se faire en liaison avec Monplaisir. Comme je l’ai dit dans mon post, ce tènement fait le lien entre trois ou quatre quartiers.
    Par contre, je conteste l’argument parfois avancé selon lequel, puisque ce tènement est un tènement d’exception, son usage ne peut qu’être de niveau ville voire agglo. C’est un tènement d’exception, mais qui doit être valorisé pour le bien être des habitants des quartiers environnants.
    Pierre Bérat

  13. JJ BOIS

    Je renouvelle mon soutien au projet tel qu’il avait été decrit dans la video par Pierre Bérat.
    Un équipement nautique ne serait pas de trop quand on pense aux nombreux enfants qui ont des possibilités très limitées en matière de piscine.
    De plus il s’agit d’équipements de plein air qui feront vivre cet espace qui sera libéré le 1/3 du temps par les équipements pedagogiques.
    Ne peut on trouver la place pour l’ensemble de ces fonctions quitte à réétudier le plan d’ensemble,une fois les choses faites …..il est trop tard.
    Ne peut on ètre de gauche et réfléchi à la fois? Il s’agit là de biens d’équipement destinés à un usage quotidien,pour le confort de tous,pas d’une seule catégorie sociale.
    Cette opportunité d’aménagement de ce secteur est unique,il est indispensable de consulter les habitants sur de tels sujets,c’est pour des élus quel qu’ils soient l’occasion de montrer un esprit ouvert,et non dogmatique.

  14. Je ne trouve pas le projet de piscine très interressant car il y a déja une piscine à Bron , une piscine à Venissieux (Moulin à vent) et la piscine charial..
    de plus une piscine va etre une source de bruit très importante pour les habitants qui jouxtent la friche..
    Une ecole primaire est la bienvenue car le quartier en manque.
    Je regrette par contre la concentration de toute les SEPR en un seul endroit et il faudra “surveiller” comment est prévue l’entrée du nouveau Batiment afin d’éviter que soit concentré sur la rue du professeur rochaix.

Les commentaires sont fermés

2008 - 2021 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén