Pierre Bérat

Conseiller municipal de Lyon 3e, Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes

Trop c’est trop !

P6250007

En partant au travail jeudi matin, j’ai eu l’impression de vivre le sketch de Raymond Devos, vous savez celui de l’automobiliste condamné par l’absurdité « administrative » à devoir tourner autour d’une place. Avec la fermeture, sans avertissement en amont, de la rue Charial, j’ai été, comme beaucoup d’autres automobilistes, contraint à me réinjecter dans le secteur piégé de la rue de la Villette, à l’opposé de ma direction.

La situation du quartier Villette est en effet devenue incroyable en termes de chantiers : travaux sur Pompidou, voirie réduite rue Frédéric Mistral, rue Charial et rue Paul Bert, travaux du carrefour Paul Bert/Flandin/Villette qui s’éternisent avec l’itinéraire de déviation par Flandin qui va avec, réduction des débouchés sur le « feu » rond-point Bonnel qui rend le secteur à éviter absolument, et maintenant l’axe Villette qui est coupé au niveau de Lafayette…

La circulation est tout simplement devenue impossible. Ces « obstacles » qui fleurissent partout dans le quartier complexifie encore un plan de circulation déjà pas idéal : dès lors, les gens qui se rendent à la Part-Dieu « tournent » densifiant encore la circulation. Dans le même temps, cette asphyxie n’incite bien évidemment pas les visiteurs à venir dans le quartier : on imagine sans mal que cette situation est catastrophique pour l’activité dans une rue commerçante telle que la rue Paul Bert.

Bien sûr, il faut bien que les chantiers se fassent. Bien sûr la belle saison est plus propice au déroulement des travaux publics. Encore faut-il être conscient du fait que fin juin, ce n’est pas encore la trêve estivale, période plus appropriée pour réduire les capacités de circulation. Ensuite, face aux nuisances causées par ces chantiers, la priorité doit être donnée à leur déroulement rapide : il est inacceptable dans ce contexte de voir un chantier tel que celui du carrefour Villette/Flandin/Paul Bert traîner des mois. Et il faut une véritable coordination de proximité par les services municipaux et communautaires : quand un quartier est déjà impacté par des travaux majeurs tels que ceux du prolongement de T4, toute autorisation supplémentaire de blocage de la voirie doit être accordée sous conditions et avec l’accompagnement adapté. Enfin, le Grand Lyon doit veiller particulièrement à la remise en état rapide et complète des lieux pour éviter de créer un cadre urbain « rapiécé » : c’est un enjeu important en termes de qualité de vie et d’image pour nos quartiers !

Fin de semaine, content de rentrer à la maison. Las ! 1/2 H de bouchon sur Vivier-Merle. Pourquoi ? Parce qu’une grue neutralise les 2/3 de la chaussée. Comme chacun sait, les abords de la gare Part-Dieu le vendredi soir, c’est le bon moment pour occuper la chaussée…

Précédent

Introspections européennes

Suivant

Ce n’était pas qu’un argument de campagne

14 Comments

  1. Marie

    Mais, Monsieur Collomb veut que l’on prenne les transports en commun….. alors qu’il y ait beaucoup de chantiers dans Lyon c’est normal !!!!!!!

  2. Sylvie

    Le maire de Lyon parle de “bagnoles” quand il évoque l’automobile… Pour une ville comme Lyon qui a été à l’origine de nombreuses marques et innovations, ce n’est pas très courtois.

    On comprend mieux, dans ce contexte, l’organisation de la fluidité de la circulation…

  3. sans souci

    “Coordination des services municipaux et communautaires ” : n’est-ce pas la même personne qui dirige l’ensemble ? enfin….. qui devrait.

  4. epinat

    On pose souvent la question : mais que fait-on angle rue de la Villette et cours La Fayette et pourquoi ?
    En effet , que fait-on et pourquoi ?

  5. sandrine

    +1 je bosse à part dieu et j’habite à montchat, dès que je peux je fais vélo ou tram, mais si j’ai le malheur de devoir accompagner les gosses quelques part en voiture, ou de partir en déplacement pro, c’est pratiquement 3/4 d’heures de bouchons en ce moment en heure de pointe
    le cauchemar sur terre !

  6. edmee

    sur ce bouchon on pouvait profiter et apprendre comment déturire un immeuble sans aucune polution Trés instructif surtout quand on reste “panté” pendant des quarts d’heures entiers au carrfeour de la villette et matin et à 13h30 !

  7. Pierre BERAT

    Comme quoi c’est une vraie préoccupation !
    Pour répondre à l’interrogation, à l’angle Lafayette / Villette, il s’agit il me semble des travaux du tram liés à la jonction de T4 avec la ligne allant à la Doua. C’est aussi ce qui a conduit à supprimer le rond-point Bonnel.
    Merci de vos réactions

  8. David

    Si ce n’était que ce secteur !
    Ce n’est pas pour rien si Lyon est la 6ème ville européenne en taux d’embouteillage…
    http://news.autoplus.fr/news/1441922/Tom-Tom-Europe-palmar%C3%A8s-villes-embouteill%C3%A9es-Europe

    Merci pour tous ces chantiers simultanés !

  9. David

    Paris n’est que 9ème dans ce même classement !

  10. Julien

    Bonsoir,
    Il me semble que vous avez oublié les travaux pour la fibre optique qui se déroulent depuis plusieurs semaines à l’angle de la rue Baraban et de la rue Paul Bert.
    Les travaux d’un nouvel arrêt de bus (le 34) avec un élargissement plus que conséquent du trottoir devant le batiment de l’ancienne charade. Elargissement qui suprime près de 3 places de stationnement et une zone de déchargement qui, bien que peu respectée, servait aux livraisons des commerçants du quartier, commerçants qui sont contraints de se poser au milieu de la rue pour décharger, bloquant ainsi toute circulation. Au sujet de ce nouveau trottoir devant l’ancienne Charade, ne sera t il pas détruit lorsqu’enfin les travaux de la Charade commenceront ?
    Au sujet de la coordination des travaux, je trouve qu’ils sont plutôt bien coordonnés, puisqu’il y en a de partout, pas une rue du quartier ne semble épargnée.

  11. math

    Enfin, un bon sujet sur la circulation, depuis plusieurs mois déjà, je constate que le 3° est pris en “otage”. Le cours Albert Thomas, le rétressissement pour acccèder au bd Vivier Merle, le matin véritable galère, le soir avec les travaux vers le pont où il faut emprumter la rue M. Flandrin et essayer de se faufiler avenue laccassagne le parcours du combattant est difficile, de la Part Dieu à Montchat, il arrrive” aller et retour” 1 heure à 1h 30 de trajet . Cette situation génère de la pollution et pardon Pierre moi aussi je me suis égarée du lieu où je devais me rendre en faisant plusieurs fois les mêmes tours de quartier. La gestion des travaux pour les modes dits doux sont à ce jour des modes durs. Aucune coordonation dans les travaux de voirie et le futur tram. Tout va “àvolo” notre ville de Lyon tant vantée n’est pas très accueillante pour les périodes estivales. Il faudra beaucoup de patience aux touristes pour se promener dans cette PART DIEU tant louée à l’extérieur. Comment faire comprendre à nos décideurs!!! que l’humain dans la ville est important, à ce jour ce sont les travaux dans la ville et l’humain subit, comme d’habitude. Notre maire du 3° lui arrive-t-il de circuler au sein du 3° et de MONTCHAT au moment des heures de bureau. Alors oui : trop c’est trop, j’adhère à ce post et cela me rassure de n’être pas toute seule à être dans un état d’esprit anxiogène pour circuler dans notre quartier.

  12. milan

    Excellente , la dernière phrase de Julien .

  13. BURNIER

    Je suis entièremment d’accord trop c’est trop, il y a des travaux dans toute le ville avec une densité plus ou moins grande mais ce qui est agaçant c’est que l’on ne comprend pas pourquoi tels ou tels travaux sont entrepris et c’est à se demander si quelqu’un le sait. un exemple l’abaissement des trottoirs pour les passages piétons on se doute que c’est pour faciliter la passage des personnes à mobilité rtéduite mais leur étendue n’apparait pas enrapport ave’c le but recherché d’autant qu’à terme lorsque les poteaux seront cassés ou enlevés cela facilitera le stationnement des voitures ce que l’on constate déjà. A cela s’ajoutent les pistes cyclables et c’est à se demander si la finalité den celles-ci résistera à l’épreuve du temps d’autant ques des incohérences apparaissent (un panneau fin de piste cyclable en face de l’ex manufacture des tabacs doit plonger dans l’embarras les cyclistes sans oublier les bus et les automobiles, après avoir dépasser ce panneau faut-il prendre son vélo sur les épaules pour cacéder à la rue du Déauphiné ou au boulevard des Tchécoslovaques)doit-on rappeler que ces pistes coûteuses sont faites pour 2 à 3 % des personnes qui circulent en ville sans oublier que comme parmi les automobilistes le nombre de personnes qui ne respectent pas le code de la route est le même et semble même être plus élevés. Mais vaec T4 on pourra aller de Fyzin à la Doua pour le plaisir de voyager en tram.J’arrête je suis trop long dèjà

  14. guillaume

    Bonjour,

    est-il une seconde envisageable que l’on isole le quartier préfecture de la même façon? Sans grande réunion publique, sans communication précise, sans grand projet de formidable embellissement et renouveau d’un quartier d’une ville aux grandes ambitions européennes (démesurées?).

    2 poids, 2 mesures.

    On finirait par croire qu’il y a un certain mépris pour les habitants d’un quartier moins huppé que d’autres.

    De toutes façons tout est lié au futur stade et au stockage des rames sur une partie de la nouvelle esplanade dauphiné 2. Il faut aussi penser au report de trafic après la réduction de la rue garibaldi…tant que rien n’est sur, on ne communique pas, mais pour aller vite, on prévoit quand même, on démarre les chantiers, comme ça , ce sera prêt pour les prochaines élections.
    Et puis si le stade ne se fait pas…on verra bien…

    Sinon, concernant une réelle réflexion sur le plan cadre de vie, embellissement,propreté, dynamisme économique, sécurité…Ah non, rien?Merci.

Les commentaires sont fermés

2008 - 2019 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén