Pierre Bérat

Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes, Citoyen engagé de Lyon 3e

Un “modèle” pour quoi faire ?

Ce matin, sur les marchés de la circonscription, nous avons reçu la visite de Gérard Collomb et de Jean-Jack Queyranne, venant soutenir la candidate socialiste. Comme prévu, entre ces deux tours, les grands moyens sont mobilisés pour tenter de faire basculer à gauche la 4e circonscription. Cette “démonstration” s’accompagne d’un nouvel argument de campagne : il faut voter pour la candidate PS pour que le “modèle municipal” lyonnais puisse venir également inspirer l’Assemblée nationale. Rien de moins.

Cette nouvelle orientation stratégique est finalement assez logique. Le Maire de Lyon sait bien que pour emporter la 4e circonscription, le programme du PS, et ses mauvaises nouvelles, sont un peu courts. Pas sûr non plus que les petite manoeuvres pour tenter de susciter la division à droite suffisent. Alors on essaye de surfer sur le modèle municipal lyonnais.

Cela m’inspire les remarques suivantes.

Je vois mal en quoi ce modèle lyonnais va pouvoir permettre de faire face aux défis qui se posent à notre pays. En quoi ce modèle répond-il à la nécessité d’améliorer constamment la compétitivité de notre économie et de maîtriser le coût du travail, pour créer de l’emploi ? En quoi va-t-il permettre de peser pour que l’Europe soit plus protectrice ? En quoi permet-il d’affronter le défi énergétique ? En quoi permet-il d’inscrire notre système éducatif dans une dynamique de progrès, pour donner toutes ses chances à notre jeunesse ? En quoi permet-il d’assurer la défense des intérêts de la France dans le monde ? Voilà pourtant quels sont les enjeux des élections législatives. Il convient de ne pas se tromper d’élection dimanche prochain.

Ensuite, j’avais cru comprendre que le modèle socialiste lyonnais devait incarner un certain modérantisme. Force est de constater, à l’écouter, que la candidate de la 4e circonscription, Anne Brugnera, est une socialiste plutôt “traditionnelle”.

J’aimerais aussi savoir ce que pensent les électeurs Europe Ecologie Les Verts de cette nouvelle posture de campagne, ce parti venant d’être laminé, avec la frange rebelle du PS local, par ce modèle lyonnais. J’aurais aimé poser la question à Pierre Hémon, mais il ne faisait pas partie de la parade électorale ce matin.

Quant à ce modèle municipal lyonnais en lui-même, nous aurons l’occasion de revenir sur ses prétendus mérites dans les mois qui viennent. Je ferais cependant d’ores et déjà un commentaire. Comme la politique proposée par le PS au plan national, il s’agit de mesures de court terme, qui font “plaisir”, créent une ambiance, mais qui pénalisent le développement durable de la collectivité.

Précédent

Des élections législatives pour bâtir des digues

Suivant

Merci !

4 Comments

  1. Math

    Curieux cette implication du maire de Lyon dans les circonscriptions, je trouve cela choquant! merci de le souligner . Cette si forte implication est faite peut être sur les deniers du public lyonnais, avec des promesses dans doute. Cela me dérange vraiment ce voir s’afficher le maire de la ville de Lyon autant. Il n’est pas assez occupé par sa fonction et ses fonctions qu’il cumule. Les verts sont me semble -t-il déroutés, avec la 1° circonscription il est à constater qu’ils se font avoir, Certains sont sans doute dans le ” doute” et la droite respecte mieux ses valeurs.
    Il faut réagir contre cette ingérence c’est comme cela que le vivent certains citoyens. On vote pour une personne qui saura nous représenter à l’assemblée et non pas pour des”faiseurs de rêve et dette”. Me réveil sera brutal si les lyonnais se laissent “berner” par un home sans parole. Courage en regardant les résultats des différents bureaux de vote sur le 3° un grand démarchage a été fait par le PS mais la droite doit légitiment gagnée par la mobilisation d’électeurs de la circonscription variée par son découpage.

  2. edmee

    Comme il était déjà passé dans le quartier de la villette (je crois le 2 juin) pour sponsorisé son candidat cela ne m’étonne absolument pas qu’il est fait de même une seconde fois. D’ailleurs ce jour là, nous avons eu droit à un nettoyage de printemps avec pléthore d’employés de la ville (et de la propreté) pour traquer la moindre poussière ! Quand l’exemple vient d’un président en fonction qui outre passe ses droits et surtout son devoir en favorisant une certaine personne, qu’attendre d’autre d’un maire de Lyon pour qui la ville est sa propriété et qui n’accepte aucune contradictions.

  3. Guyot

    Je crois que les Lyonnais auraient le droit d’être informés sur la gestions des collectivités locales du Rhône, cela raffraichirait les ardeurs des responsables de la gestion de ces collectivités pour qui leur bilan ne devrait pas servir de modèle et de faire valoir pour le plan gouvernemental. Pour cela consultez le communiqué de presse de Canol qui annonce le montant de la dépense en 2012 des collectivités locales pour un habitant de Lyon ( 4560 € ) !!!!!! A consulter sur canol;fr ou canol-TV.fr
    Courage et réussite pour les candidats de l’U.M.P;;;;;

  4. Dominique

    Que viennent faire Queyranne et Collomb dans la campagne ? Se seraient-ils trompés de candidate ? C’est bien certain qu’un député de droite pourrait les gêner car il ou elle pourrait faire prévaloir ce que souhaitent les lyonnais au Palais Bourbon et présenter des lois qui viennent les gêner dans leur gestion sectaire. En tout cas au vu des réponses aux questions que posent les journalistes à Brugnéra ; c’est creux. Rien n’est concrêt comme d’habitude, les socialistes se complaisent dans l’art des réponses troubles sans prise de risque. Ensuite quand ils ont le pouvoir ce sont des dépenses à outrance sans rendre de comptes aux électeurs qu’ils mettent devant le fait accompli. Personnellement, je n’aime pas la méthode car elle est tout sauf démocratique et si c’est cela que l’on appelle le modèle lyonnais, au plan national, c’est certain cela ne passera pas avec les français, mais moins encore avec les dirigeants des pays membres de l’Union Européenne. Concernant les législatives, il est temps de déranger les protagonistes d’un Lyon en chantier dont les plans sont présentés en Provence plutôt qu’à Lyon, les lyonnais n’étant bons aux yeux de ces messieurs qu’à payer et …… à se taire. Etes-vous d’accord avec le modèle lyonnais ? Moi non, je préfère parler et ne pas payer.

Les commentaires sont fermés

2008 - 2020 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén