Pierre Bérat

Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes, Citoyen engagé de Lyon 3e

Un vrai choix

 

J’ai participé à plusieurs opérations de la campagne des élections cantonales ce week-end, pour soutenir Gérard Vollory dans le 11e canton de Lyon. Le scrutin approche et j’ai senti que nos concitoyens commencent à s’y intéresser.

L’élection dans le 11e canton (qui couvre en gros les quartiers de Villette Paul Bert et Dauphiné Sans Souci) est très intéressante car elle voit s’opposer deux approches de la fonction de conseiller général : d’un côté, un élu sortant PS, positionné sur ce canton « par hasard », parce qu’il faut bien se faire élire quelque part pour accéder à certains postes. De l’autre, Gérard Vollory, candidat de la Majorité départementale, qui vit au quotidien dans  le canton, et le vit au quotidien, et qui se propose de mettre à la disposition des habitants, une vraie proximité et une vraie ouverture aux autres, notamment pour exercer toutes les compétences sociales du Département, et ce concrètement au niveau des quartiers.

Pour les socialistes, le message est le suivant : il faut réveiller le Conseil général. On sait ce que cela veut d’abord dire : de la com, de la com et encore de la com. Dans l’action publique, comme dans la vie tout court, il y a ceux qui font (parfois avec du savoir-faire), ceux qui font faire, ceux qui font savoir et ceux qui font croire… Clairement, de nombreuses collectivités dirigées par le PS relèvent de la dernière catégorie, celle qui consiste à se bâtir une image parfois avec des réalités très faibles derrière. Je le vois à la Région, grosse machine à communiquer, mais pour des résultats souvent minimes. Pour ne prendre qu’un exemple, j’ai été frappé à mon arrivée à Charbonnière de voir comment la politique « handicap » du Conseil régional, pourtant proclamée dans une délibération cadre, avait en fait été par la suite fortement limitée.

Par réveil du Conseil général, il faut en fait comprendre dans les propos du PS, beaucoup de belles plaquettes et des campagnes de promotion pour faire savoir et surtout faire croire.  Je dois dire que le grand document sur papier glacé du candidat PS est significatif…

L’approche de la majorité départementale sortante est à l’opposé : exercer pleinement les compétences du Conseil général, en faisant primer l’efficacité, et en maîtrisant les dépenses, ce qui a permis de ne pas augmenter les impôts depuis 6 ans. C’est suffisamment rare pour être souligné.

Dans l’approche du PS, il faut aussi comprendre toujours plus de dépenses publiques, sans réelle utilité. Dans le programme du candidat PS, j’ai trouvé une proposition particulièrement significative. Ce candidat promet ainsi la mise en place de nouveaux postes de développeurs économiques. Alors que la Région intervient déjà largement en matière économique, que le Grand Lyon a créé de très nombreux postes de développeurs économiques, voilà que les socialistes veulent rajouter une couche d’acteurs au niveau du département. Ne serait-il pas déjà intéressant de demander aux TPE/PME des quartiers Villette Paul Bert et Sans Souci ce que leur ont apporté concrètement les dispositifs existants de la Région et du Grand Lyon, dispositifs d’intervention qu’elles financent largement par les impôts qu’elles paient ?

On comprend ainsi l’opposition viscérale du PS à la réforme des collectivités territoriales. C’est un vrai choc de cultures. La réforme vise à bien établir les rôles entre les collectivités, pour éviter les doublons inutiles et coûteux. Non seulement le PS est fermé à cette logique de rationalisation, mais il veut encore en rajouter des couches dans la complexité administrative !

Pour suivre et participer à la campagne de Gérard VOLLORY et Sadia SILEM :

http://www.gvollory2011.com/

 

Précédent

25 ans de lien social

Suivant

Avenir de Lyon

6 Comments

  1. Bonjour Pierre,

    Tu peux aussi préciser qu’avec la réforme de la TP, le levier fiscal sera inopérant et qu’avec celle des collectivités territoriales, le conseil général va devoir se concentrer sur ses missions et s’entendre avec la région pour proscrire les superpositions de compétence entre les 2.

    Tu aurais pu indiquer que le blog du sortant est en sommeil depuis 3 ans!

    A bientôt

  2. Pierre
    Certes,il faut aider son canton.Toutefois, il me semble Qu’il faut donner un gros coup de main à Lionnel Lassagne. Pourquoi,parce que le Conseil général se jouera certainement dans ce canton; De plus, je sais qu’il est à Lyon un des rares de l’UMP a etre ouvert intellectuellement;J’ajoute, pour le fonctionnement d’une véritable démocratie sur un territoire donné, il n’est pas bon de laisser entre les mains d’une seule couleur toutes les collectivités locales. J’irais peut etre à la Région Jeudi prochain.
    Gaullistement Claude JEANDEL

  3. Pierre BERAT

    Bonsoir Briavel,
    Eh oui, même la proximité numérique n’est pas assurée !
    Bonne soirée

  4. Pierre BERAT

    Claude,
    Je suis d’accord avec toi. Tu as du voir que j’étais bien évidemment dans le comité de soutien à Lionel. J’apporte toute l’aide que je peux. Maintenant, il faut aussi savoir concentrer son action pour être efficace. Et il peut très bien se passer des choses intéressantes dans le 11e canton. Gérard Vollory mène une très bonne campagne !
    Donc peut être à jeudi à la Région. Le programme est intéressant avec le vote des stratégies régionales de développement économique, et de la recherche et de l’enseignement supérieur + la réforme des CTEF. Il faut d’ailleurs que je commence à préparer mon intervention sur la Recherche ! Au boulot.

  5. Karine

    Gérard Vollory a pris le temps d’écouter mes préoccupations. Je pense qu’il se consacrera vraiment à l’exercice de son mandat. Il est sérieux et engagé.

  6. Sophie

    J’ai l’impression que Gérard Vollory apporte une certaine fraicheur dans ce canton qui en a bien besoin. Une fois élu il aura beaucoup à faire pour défendre les intérêts des habitants de Villette Paul Bert et de Dauphiné Sans Souci.

Les commentaires sont fermés

2008 - 2020 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén