Pierre Bérat

Conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes, Citoyen engagé de Lyon 3e

Une reprise en main urgente de l’ordre public

COMMUNIQUE DE PRESSE

Visiblement, dans certains secteurs du 3e arrondissement, des bandes ont profité du confinement pour considérer qu’elles pouvaient s’approprier l’espace public. Depuis plusieurs semaines j’alerte la Maire du 3e sur cette situation. Hier soir, de graves débordements se sont de nouveau produits sur les hauts de Montchat. Une reprise en main de l’ordre public est urgente.

Les médias ont évoqué la situation inadmissible du secteur Péri-Guillotière où l’habitude a été prise de ne pas respecter les lois républicaines, que l’on soit ou non en période de confinement. Mais il ne faut pas croire que c’est le seul endroit problématique à Lyon. Dans le 3e arrondissement, des problèmes existants de sécurité et de tranquillité publique se sont aggravés pendant le confinement. Certaines bandes semblent plus que jamais considérer pouvoir s’approprier une partie de territoire.

Depuis plusieurs semaines, j’alerte Catherine Panassier, Maire du 3e arrondissement, sur la situation autour de la résidence des Charmilles à Montchat : regroupements dans la rue ou sur le parking de la résidence, rodéos dans les rues, bagarres, trafics, détériorations… A la fois Maire d’arrondissement et Présidente de Grand Lyon Habitat, elle devrait pouvoir réagir plus efficacement. Il en va de même dans le secteur des Maisons-neuves, à la limite de Lyon 3e et Villeurbanne : rodéos sur la rue Frédéric-Mistral notamment. Les habitants n’en peuvent plus de cette pression permanente et des menaces quand ils « osent se plaindre ».

Hier soir, une nouvelle escalade prévisible a été enregistrée avec des troubles sur les hauts de Montchat : rassemblement de plusieurs dizaines de personnes, circulations de véhicules qui klaxonnent, jets de pierre, tirs de mortier d’artifice. Un riverain a été molesté.

Il faut maintenant que la gravité de ces situations soit prise en compte et que des réponses soient apportées pour rétablir l’ordre public :

  • Réunion de crise de toutes les parties prenantes (polices nationale et municipale, justice, bailleurs sociaux…) pour examiner de façon globale la situation des fauteurs de troubles. Je demande que le conseil du 3e soit informé des réponses apportées,
  • Mobilisation beaucoup plus forte de la Police municipale, avec des rondes régulières qui ne se limitent pas à des passages de véhicules.

L’ordre public fait bien partie de la gestion des affaires courantes. C’est même une priorité.

Précédent

Mesures d’urgence de la crise sanitaire Covid-19

Suivant

Explications

4 Comments

  1. Mme M

    Si vous voulez Ces Temps ci Passer une nuit printanière paisible et reposante,ne vous rendez surtout pas à Montchat Chambovet , mauvaise pioche,allez vous ressourcer ailleurs .
    Pour les citoyens pris en étau entre haut et bas de colline ,c’est devenu invivable,le phénoméne hélas n’est pas nouveau et s’aggrave dans des proportions inacceptables .Des jeunes ,issus de quartiers divers,se regroupent nuitamment en ces lieux avec des véhicules variés : scooters ,+ motos ( rodéos) voitures,vélos,trottinette,fourgon utilitaire professionnel ,voitures au moteur bridé trouant le silence de la nuit avec une violence inouïe,Tout est bon Pour trimballer bruyamment les copains ,à 19 h autant qu’à 1h ou 2 h du matin avec discussions à haute voix,insultes,bagarres .En prime,des voix féminines stridentes glapissent ,crient et finissent d’hysteriser l’ambiance .En Ces Temps de Covid et de pas de classe,les charmantes n’ont rien à faire Il est vrai .Claquement de portes,interpellations diverses,échanges musclés à toute heure ,stationnement sauvages n’importe où et même en plein milieu de la chaussée,toutes portes ouvertes ,menaces proférées pour le conducteur émpeché de rouler qui ose réagir .Cette semaine,des explosions des tirs très détonants se sont fait entendre de milliers de Montchatois ( rivalités de bandes)
    Bien sûr ,les édiles municipaux sont informés depuis longtemps Mais Ils doivent avoir un probléme de crayon pour rédiger une réponse .Soit Ils se drapent dans un silence de cathédrale soit ils délèguent à un de leur subordonné une réponse aussi lénifiante que vague . Impressionnant !
    ces élus excusent les jeunes et ignorent leurs aînés qui subissent et souffrent .
    Platon disait ” l’oeillade au juvénile est signe de décadence” Tout est dit .
    De graves incidents sont donc à craindre dans ce quartier.

  2. MICHEL C.

    IL y a quelques mois ,j’avais écrit à Madame PANASSIER concernant le jardin du Sacré Cœur rue Antoine Charial ainsi que les problèmes d’un 14 juillet avec voiture incendiée face au lycée Lacassagne. J’ai même été jusqu’à lui dire que si la police ne s’en occupait pas nous allions nous en occuper nous mêmes mais qu’il y allait certainement avoir des morts.
    Pendant quelques jours nous avons bénéficié de passage de patrouilles.
    Cela n’a pas duré longtemps, il faut savoir que pour le 3ème il y a peu d’effectifs de police, et véhicules.

  3. Pierre BERAT

    Je me souviens bien de ces voitures incendiées en juillet.
    Concernant le problème des effectifs, je pense que la Police municipale devrait être beaucoup plus en appui de la Police nationale, compte tenu des moyens mobilisés. Mais cela nécessite de revoir les missions et l’organisation de notre Police municipale.

  4. Roger

    Mon fils qui habite rue Ste Anne de Baraban me signale que toutes les nuits c’est le rodéo, des mobylettes , motos.

Les commentaires sont fermés

2008 - 2020 - Réalisé par Omma Services - Thème par Anders Norén